PROCEDURE DE PARRAINAGE

 

Vous souhaitez parrainer un de ces enfants, c’est très simple :

 

1ère chose à faire :

 

Envoyez-moi un mail : toubabouparrainage@free.fr en m’indiquant quel enfant vous souhaitez parrainer.

Attendez ma réponse au cas où l’enfant viendrait juste d’être parrainé. Lorsque les enfants sont parrainés, je l’indique au plus vite à côté de leurs prénoms.

 

2ème chose à faire :

 

Décider comment vous allez régler le parrainage et me le dire :

 

Le coût du parrainage est de 27 euros par mois pour les enfants en primaire et collège, puis de 32 euros par mois pour ceux qui vont en lycée ou en école professionnelle.

Ce prix inclut évidemment la scolarité et les frais de fournitures scolaires, mais aussi une aide plus générale apportée à la famille de l’enfant, aide évaluée lors des voyages et donc complètement appropriée à la situation de la famille (nourriture, vêtements, mobilier, aide à la santé,  etc.…)

 

Pour le règlement, le plus simple est de mettre en place un virement permanent mensuel de 27 ou de 32 euros selon l’enfant, ou, si vous préférez payer en une fois, un virement unique de 324 (primaire et collège) ou 384 (après collège) euros, ou encore un chèque adressée à :

 

Association TOUBABOU PARRAINAGE

85 rue de la Fontaine

CHARRAY

38510 VEZERONCE CURTIN

France

Coordonnés bancaire pour un virement :

 

Titulaire : TOUBABOU PARRAINAGE

Agence : SOCIETE GENERALE – 17 avenue GAMBETTA – 38300 BOURGOIN JALLIEU - FRANCE

code banque : 30003

code guichet : 01205

compte : 00037261845

clé RIB : 91

IBAN : FR76 3000 3012 0500 0372 6184 591 

BIC-ADRESSE SWIFT : SOGEFRPP

 

3ème chose à faire :

M’envoyez vos coordonnés postales et téléphoniques par email.

 

Pour l’instant, il n’y a pas d’autres formalités. Mais une charte du parrainage est en cours d’étude pour l’avenir.

 

Une fois ces étapes remplies :

-      Je préviens l’équipe à Ouaga de votre parrainage

-      L’équipe va prévenir la famille (grand moment de joie !) et payer les frais scolaires de l’enfant immédiatement

-      La famille et l’enfant parrainé signent un contrat de coopération afin de s’assurer que tout le monde remplisse son rôle pour garantir les meilleures conditions d’études à l‘enfant. Une copie de ce contrat en cliquant ici.

-      Une fois par an, je vais à Ouagadougou visiter votre filleul(e) à son domicile. Je vous préviens 2 mois à l’avance de mon voyage. Au retour de ce voyage, je rédige un rapport détaillé de la situation de la famille avec des photos et une vidéo de votre filleul(le) s’adressant à vous.

 

Si vous souhaitez correspondre avec l’enfant, ce qui est très bénéfique et apporte beaucoup de soutien moral aux familles, 

 

Deux solutions :

-      Par courrier manuscrit en envoi postal :

 

voici l’adresse postale où vous pouvez lui écrire :

 

Marie-Hélène Giroud

08 BP 11481 OUAGADOUGOU 08

BURKINA FASO

 

Sur l'enveloppe, préciser à l'attention de…….. (prénom et nom de l’enfant + numéro si plusieurs noms identiques) afin que les responsables des parrainages au Burkina sachent à qui est destiné le courrier.

Pour l'affranchissement, c'est 1,20 euros pour le Burkina et il faut compter une bonne quinzaine de jours pour la réception.

Pour le retour, l’équipe au Bukina m’envoie chez moi tous les courriers, et moi, je redistribue aux parrains-marraines concernés.

 

-      Par email :

Vous pouvez aussi envoyer votre courrier sous format word ou pdf à l’adresse mail de l’asso. Dans ce cas je transmets par mail à Ouaga et votre courrier est imprimé et remis à l’enfant.

 

Evitez tout envoi de colis ou d’enveloppe trop grosse, cela n’arrive quasiment jamais, et si cela arrive, cela cause des dépenses et des formalités que vous ne pouvez même pas imaginer.

Evitez également de mettre votre adresse personnelle sur vos envois. Utilisez l’adresse de Toubabou en toutes circonstances.

 

Vous avez une question ?

Je suis à votre disposition.

Je vous réponds le plus vite possible, soit par mail toubabouparrainage@free.fr, soit par téléphone : Marie-Hélène 06 33 17 64 60

 

Un immense merci pour votre souhait d’aider nos amis burkinabè…

Nous avons pour coutume de nous appeler par nos prénoms, c'est bien plus convivial...

Marie-Hélène